Stands promotionnels pour
les villes membres

Pourquoi ne pas faire la promotion de votre ville par le meilleur moyen ?

Le stand promotionnel fourni par le Congrès mondial de l’OVPM peut être une réponse efficace à votre question.
Tout au long du Congrès, si vous le désirez, les villes membres peuvent bénéficier d’un stand de 3*3 mètres pour présenter leur ville.
Vous pourez le personnaliser avec vos brochures, dépliants, photos, vidéos et autres moyens de promotion.

Du personnel sera également disponible pour vous aider à gérer votre stand.
Si vous désirez un stand plus grand et plus personnalisé, veuillez envoyer un formulaire que vous trouverez en cliquand sur Détails, au Comité de gestion à l’adresse suivante : info@2017gyeongjuowhc.org.
Nous vous accompagnerons dans votre réflexion sur le design, le budget et toutes autres questions relatives au stand de promotion afin de créer le meilleur possible.

Sondage

Nous sommes des chercheurs de l’Université technologique d’Eindhoven (Pays-Bas) et faisons équipe avec l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM) et le Secrétariat régional d’Asie-Pacifique. Nous souhaitons faciliter l’échange de connaissances et la diffusion de pratiques exemplaires entre des organisations qui recourent déjà activement à l’implication des communautés et d’autres qui souhaitent en faire davantage sur ce plan.

Nous aimerions savoir comment les communautés locales participent à la gestion et à la conservation du patrimoine mondial dans votre ville.

Nous vous offrons en échange de l’information sur les pratiques exemplaires, les besoins, les enjeux et les perspectives, qui vous aideront à vous orienter vers des méthodes plus participatives de gestion et de conservation du patrimoine mondial.

Vous recevrez par courriel une version numérique de notre rapport après le XIVe Congrès mondial de l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM). Une partie des données seront présentées pendant le congrès et d’autres y seront également recueillies.

Nous vous invitons à nous aider et à aider toutes les villes du patrimoine mondial, dont la vôtre, en répondant à ce bref questionnaire, en toute confidentialité.

Bien sûr, ce questionnaire n’est pas obligatoire mais sachez qu’il vous faudra moins de 8 minutes pour y répondre!

À l'attention des personnes qui répondent à l'enquête durant la période de l'événement, un tirage au sort est prévu pour la remise d'un iPad.

Excursions
Excursions avant le congrès
Excursions après le congrès
Programme pour les
personnes accompagnatrices
Date - 30 octobre (lundi)
Heure Programme en détail
08:00 Départ de HICO
10:00~12:00 Musée nationale de Gyeongju
12:00~13:00 Déjeuner : Tofu doux
13:00~17:00 Visite du site de patrimoine historique de Gyeongju
(Palais Donggung et étang Wolji→ Palais Wolseong→ Observatoire de Cheomseongdae→ Daereungwon)
19:00~20:00 Participer à la réception Cocktail
Sites touristiques
le Musée national de Gyeongju
Le gardien de la culture millénaire de Silla
Le musée est doté de 3 salles d’exposition permanentes : le Hall de l’Archéologie, le Hall de l’Art , le Hall Anapji et ce, sans oublier l’exposition en plein air présentant les vestiges à ne pas manquer. Le Hall de l’Archéologie consiste en une galerie Préhistorique-Proto Trois Royaumes, accueillant des reliques trouvées à travers Gyeongju. Les vestiges découverts dans les tombes nous permettent de ressentir l’aspect de Silla auparavant appelé le pays de l’or. En particulier, les trônes et accessoires découverts dans la tombe Cheonmachong démontrent, en tant que vestiges symboliques, la beauté plastique splendide de l’époque Silla.
Palais Donggung et étang Wolji
à la perfection du paysagisme de l’époque Silla
Le palais Donggung et Wolji, communément appelés étang Anapji, sont le site d’un palais secondaire de la famille royale de Silla. Donggung était les appartements du prince avec un ensemble d’autres bâtiments, et l’endroit servait à accueillir de grandes fêtes à l’occasion d’un heureux évènement ou de la visite d’un précieux invité. Bien que de taille modeste, Anapji présente des sinuosités en ses bordures ayant pour effet de n’avoir une vue générale sur l’étang d’aucune position et de donner l’impression qu’il paraisse aussi grand qu’un océan, laissant entrapercevoir l’élégante créativité de ses concepteurs. Sur ce site seul, plus de 30 000 pièces ont été déterrées, et environ 700 des meilleures sont exposées dans la salle Anapji du musée national de Gyeongju.
Palais Wolseong
La terre ressemblant à la lune
A l’époque de Silla, les forteresses (et palais) furent construites dans des sites favorables à la défense contre les ennemis ou les révoltes. Le site fut baptisé Wolseong car il avait la forme de la lune. On l’appelle également Banwolseong (demi-lune), Sinweolseong (nouvelle lune) ou Jaeseong (là où le roi réside). Le palais dispose des conditions favorables pour accueillir les familles royales avec ses espaces spacieux et sa nature splendide. Avant que ce soit une forteresse, une certaine personne appelée Hogong habitait cet endroit selon la légende. Or, le roi Talhae, lorsqu’il était enfant, s’en empara par la ruse. Le roi Namhae, en apprenant cette histoire, lui donna sa fille et fit de son gendre le quatrième roi du royaume de Silla
Cheomseongdae
Le plus ancien observatoire astral existant en Asie
Construit durant le règne de la reine Seondeok (632-647), l’observatoire est un patrimoine permettant d’estimer le niveau de la science de l’époque et cette pierre architecturale est désignée comme Trésor National Nº 31. La partie supérieure est composée de pierres en deux étages sous forme de puit rectangulaire (en caractère chinois 井) et sur laquelle l’appareil d’observation aurait probablement été posé. Cette partie est également devenu un repère de l’orientation (Est, Ouest, Sud, Nord). Dans cette société agricole, l’astronomie jouait le rôle de la prévision météorologique et était également étroitement liée à l’astrologie pour prophétiser l’avenir du pays. On peut donc imaginer à quel point cet observatoire était précieux et bien entretenu. Aujourd’hui, Cheomseongdae est également reconnu comme un objet architectural et apprécié pour sa beauté plastique. Le patrimoine reste aujourd’hui légèrement penché vers le Nord-Est mais sa forme originale est encore bien entretenue.
Dareungwon
La colline abritant l’esprit du cheval du ciel (Cheonma)
Vingt-trois grandes tombes couvertes de pelouses font une linaire douce. De taille ni gigantesque, ni minuscule, ces tombes ressemblent agréablement à la colline d’un village. Rien que par leur aspect, les tombes de mille ans de Silla représentent des objets d’art. Le paysage nocturne de Dareungwon avec l’illumination mystérieuse est bien sûr magnifique mais celui du matin dans la promenade du chemin et de l’espace entouré de la forêt du pin est encore plus agréable à visiter. Certes, il est agréable de visiter la plus grande tombe du site Hwangnamdaechong avec ses doubles lignes ressemblant au dos d’un chameau et la tombe royale Michu décrite dans la chronique historique de la Corée, le Samguk Sagi (en coréen 삼국사기). Mais la quintessence du site est la tombe Cheonmachong, la seule où l’intérieur est ouvert au grand public. Lors de la fouille de Hwangnamdaechong, une grande quantité de vestiges a été découverte, ce qui a surpris tout le monde.
Date - Samedi 4 novembre 2017(Circuit A) Gyeongju
Heure Programme en détails
8:30 Départ de Hôtel
9:00 ~ 9:40 Mt. Namsan
9:40 ~ 11:30 Tombe sous-marine du roi Munmu
12:00 ~ 13:00 Déjeuner : Repas bouddhiste du temple Bulguksa
13:00 ~ 15:00 Temple Bulguksa, Grotte de Seokguram
15:00 ~ 18:00 Daereungwon
(La Forêt de Gyerim, Observatoire de Cheomseongdae, Tombe Cheonmachong)
18:00 ~ 19:00 Dîner : Hanjungsik
(repas traditionnel coréen)
19:00 ~ 20:00 Belle vue de nuit du palais Donggung et étang Wolji(étang Anapji)
Sites touristiques
Namsan de Gyeongju
un arrêt à ne pas rater pour connaître Gyeongju
Namsan est une montagne qui se dresse au sud de Gyeongju, vénérée par la population au temps du royaume de Silla. Elle se distingue en mont Seonamsan, site sacré et berceau de Silla, et en mont Dongnamsan abritant de nombreuses pagodes et statues de Bouddha enterrées sous d’innombrables pierres. Namsan, en plus d’être un site patrimonial important avec la statue du Bouddha Maitreya assis et le Bouddha de pierre Chilburam Maae, offre également un magnifique pittoresque, avec ses pierres aux formes uniques et ses vallées mouvementées. L’on dit que “l’on ne peut pas se vanter d’avoir vu Gyeongju sans être monté à Namsan”, réelle sublimation artistique de toute l’histoire, du sens esthétique et de l’esprit religieux de Silla.
Munmu daewangneung
une tombe aquatique emplie d’une volonté de protection de la nation
Munmu daewangneung est la tombe aquatique du roi Munmu du royaume de Silla qui accomplit l’unification des trois royaumes de la péninsule coréenne de l’époque. Elle se fait aussi appeler Daewang-am (roche du grand roi). Le roi Munmu fut incinéré suivant un rite bouddhique et ses cendres furent dispersées là suivant sa volonté de vouloir protéger le royaume même après sa mort sous la forme d’un dragon. Sur cette roche distante de la terre ferme de 200m, se trouve un creux, tel un étang, entouré de grandes roches ressemblant à des colonnes. A proximité se trouvent Gameunsaji et Igyeondae.
Le temple Bulguksa
L’esprit artistique des gens de Silla y règne encore
Le peuple de Silla, après l’unification des trois royaumes, voulait faire du royaume le « pays de Bouddha ». D’où la construction du temple Bulguksa. Aujourd’hui disparu, il existait auparavant un étang en dessous des escaliers de l’entrée menant au Bulguksa. Au-dessus de cet étang se trouvent les ponts Cheongungyo (le pont du nuage bleu) et Baekungyo (le pont du nuage blanc). On les traverse avant de passer par la porte Jahamun (la porte du brouillard mauve) et d’entrer enfin dans le monde du Bouddha. Autrement dit, la section de Daeungjeon, Geuknakjeon, Birojeon sur l’escalier en pierre, représente l’espace de Bouddha alors que la section en dessous de l’escalier représente le monde humain. Les ponts Cheongun, Baekun, Chilbo, Yeonhwa représentent tous les intermédiaires reliant le monde humain au paradis du Bouddha.
La grotte de Seokguram
Le chef d’œuvre du peuple
Seokguram est une grotte artificielle composée de deux salles : Jusil (la salle principale) abritant le Bouddha et Jeonsil (la salle avant) dans laquelle les gens s’inclinent devant le Bouddha. La salle avant (Jeonsil) rectangulaire symbolise la terre et la salle principale (Jusil) ronde symbolise le monde du ciel. Dans la salle principale se tient Bouddha d’une expression généreuse assis avec les jambes repliées. Sur les murs, il est entouré de quinze représentations de bodhisattvas, et dix statues de disciples du Bouddha Cakyamuni occupant des niches du mur de la rotonde. Derrière le dos du Bouddha, sur le mur du fond, la beauté d’un avalokitesvara à onze visages nous éblouis.
La forêt Gyerim
berceau de Gim Alji, le père des Kim (Gim)

La forêt Gyerim est, d’après la légende, le lieu de naissance de Gim Alji, fondateur du clan Kim (Gim) de Gyeongju. Elle est située sur le chemin de Banwolseong à Cheomseongdae, et est traversée par un petit ruisseau. Entourée de marécages, cette forêt dense conserve bien son visage d’antan, grâce aux gens qui se sont retenus d’abattre les arbres de manière incontrôlée. Un coq y aurait pleuré, lui donnant son nom à la forêt – « gye » signifiant coq et « rim » forêt.

Désigné site historique n°19, ses nombreux érables palmés, zelkovias et autres arbres s’y seraient dressés dès les débuts du royaume Silla.

Cheomseongdae
Le plus ancien observatoire astral existant en Asie
Construit durant le règne de la reine Seondeok (632-647), l’observatoire est un patrimoine permettant d’estimer le niveau de la science de l’époque et cette pierre architecturale est désignée comme Trésor National Nº 31. La partie supérieure est composée de pierres en deux étages sous forme de puit rectangulaire (en caractère chinois 井) et sur laquelle l’appareil d’observation aurait probablement été posé. Cette partie est également devenu un repère de l’orientation (Est, Ouest, Sud, Nord). Dans cette société agricole, l’astronomie jouait le rôle de la prévision météorologique et était également étroitement liée à l’astrologie pour prophétiser l’avenir du pays. On peut donc imaginer à quel point cet observatoire était précieux et bien entretenu. Aujourd’hui, Cheomseongdae est également reconnu comme un objet architectural et apprécié pour sa beauté plastique. Le patrimoine reste aujourd’hui légèrement penché vers le Nord-Est mais sa forme originale est encore bien entretenue.
Dareungwon
La colline abritant l’esprit du cheval du ciel (Cheonma)
Vingt-trois grandes tombes couvertes de pelouses font une linaire douce. De taille ni gigantesque, ni minuscule, ces tombes ressemblent agréablement à la colline d’un village. Rien que par leur aspect, les tombes de mille ans de Silla représentent des objets d’art.  Le paysage nocturne de Dareungwon avec l’illumination mystérieuse est bien sûr magnifique mais celui du matin dans la promenade du chemin et de l’espace entouré de la forêt du pin est encore plus agréable à visiter. Certes, il est agréable de visiter la plus grande tombe du site Hwangnamdaechong avec ses doubles lignes ressemblant au dos d’un chameau et la tombe royale Michu décrite dans la chronique historique de la Corée, le Samguk Sagi (en coréen 삼국사기). Mais la quintessence du site est la tombe Cheonmachong, la seule où l’intérieur est ouvert au grand public. Lors de la fouille de Hwangnamdaechong, une grande quantité de vestiges a été découverte, ce qui a surpris tout le monde.
Palais Donggung et étang Wolji
à la perfection du paysagisme de l’époque Silla
Le palais Donggung et Wolji, communément appelés étang Anapji, sont le site d’un palais secondaire de la famille royale de Silla. Donggung était les appartements du prince avec un ensemble d’autres bâtiments, et l’endroit servait à accueillir de grandes fêtes à l’occasion d’un heureux évènement ou de la visite d’un précieux invité. Bien que de taille modeste, Anapji présente des sinuosités en ses bordures ayant pour effet de n’avoir une vue générale sur l’étang d’aucune position et de donner l’impression qu’il paraisse aussi grand qu’un océan, laissant entrapercevoir l’élégante créativité de ses concepteurs. Sur ce site seul, plus de 30 000 pièces ont été déterrées, et environ 700 des meilleures sont exposées dans la salle Anapji du musée national de Gyeongju.
 (Circuit B) Andong
Heure Programme en détails
08:00 ~ 10:00 Hôtel → Andong
10:00 ~ 12:00 Village Hahoe à Andong
12:00 ~ 13:00 Déjeuner : Andong Jjimdak
(poulet épicé et mijoté à la sauce de soja)
13:00 ~ 15:00 Ecole confucianiste de Dosanseowon
15:00 ~ 17:00 Temple Bongjeongsa
17:00 ~ 19:00 안동 → 경주
18:00 ~ 19:00 Andong → Gyeongju
19:00 ~ 20:00 Dîner
Sites touristiques
Le Village Hahoe à Andong
Voyage dans le passé
Le mot Hahoe signifie « l’eau qui tourne ». Le nom du village Hahoe vient du ruissellement du fleuve Nakdong enveloppant le village sous la forme d’un « s ». Le village est également entouré de montagnes vertes. Une fois à l’intérieur, les visiteurs ont l’impression de se trouver à l’époque de la dynastie Joseon. Les élégantes croupes des toitures en tuiles des maisons traditionnelles Hanok, les toitures de chaumes rassemblées et les chemins entourés de murs en torchis démontrent une beauté sublime.
Dosan Seowon
Rencontrer la notoriété des seonbis, les savants coréens
Un seowon était un établissement d’enseignement privé à l’époque de la dynastie Joseon chargé de mener les rites commémoratifs aux grands personnages et d’étudier le confucianisme. Dosan Seowon est l’établissement fondé par le célèbre lettré confucianiste Yi Hwang (1501-1570) une fois retourné dans son village natal afin de poursuivre ses études et de former ses disciples. Les parties intérieures de ce Seowon ont toutes été aménagées de manière simple et sobre reflétant à la lettre la notoriété et l’attitude du grand savant seonbi. Cet établissement a également pu échapper à des pillages lors de l’invasion japonaise de 1592 grâce au sanctuaire abritant les tablettes de Yi Hwang, respecté jusqu’au Japon. Il a aussi été exclu de la liste des seowons à fermer à l’époque où régnait le grand prince Heungseon avec d’autres établissements comme Sosu Seowon commémorant le savant An Hyang (1243 -1306).
Bongjeongsa
Le temple désigné par le phénix
Le mythe du temple Bonjeongsa est comme un poème magnifique. Selon la légende, à l’époque de la dynastie Silla le Grand Moine Bouddhiste Uisang (625~702) lança un phénix en papier depuis le temple Buseoksa qui arriva sur le site du temple Bongjeongsa. Le phénix en papier, contenant la croyance bouddhiste du moine, fit son nid au versant d’une agréable montagne. Plus élégant que luxueux, le temple dispose de la dignité d’un phénix. Les espaces intérieurs du temple, donnés par l’observatoire Deokhuiru et étant l’entrée principale, nous attendent une fois avoir grimpé les escaliers d’une pente aigue. D’où une certaine impression de partir à la recherche des propos du Bouddha. Les bâtiments Daeungjeon et Geungnakjeon, avec toute une série d’autres bâtiments, cachent des trésors que nous pouvons souvent négliger. Le bâtiment de Geungnakjeon équipé d’un mur épais et d’une toiture en croupe est l’immeuble en bois le plus vieux en Corée.
Date – 1er jour, Mardi 31 octobre 2017
Heure Programme en détails
9:30 Départ de HICO
10:00 ~ 12:00 Temple Bulguksa, Grotte de Seokguram
12:00 ~ 13:00 Déjeuner : Repas bouddhiste du temple Bulguksa
13:30 ~ 15:00 Expérience de Spa et Jjimjilbang (sauna coréen)
17:00~21:00 Cérémonie d'ouverture et dîner de bienvenue
Sites touristiques
Le temple Bulguksa
L’esprit artistique des gens de Silla y règne encore
Le peuple de Silla, après l’unification des trois royaumes, voulait faire du royaume le « pays de Bouddha ». D’où la construction du temple Bulguksa. Aujourd’hui disparu, il existait auparavant un étang en dessous des escaliers de l’entrée menant au Bulguksa. Au-dessus de cet étang se trouvent les ponts Cheongungyo (le pont du nuage bleu) et Baekungyo (le pont du nuage blanc). On les traverse avant de passer par la porte Jahamun (la porte du brouillard mauve) et d’entrer enfin dans le monde du Bouddha. Autrement dit, la section de Daeungjeon, Geuknakjeon, Birojeon sur l’escalier en pierre, représente l’espace de Bouddha alors que la section en dessous de l’escalier représente le monde humain. Les ponts Cheongun, Baekun, Chilbo, Yeonhwa représentent tous les intermédiaires reliant le monde humain au paradis du Bouddha.
La grotte de Seokguram
Le chef d’œuvre du peuple
Seokguram est une grotte artificielle composée de deux salles : Jusil (la salle principale) abritant le Bouddha et Jeonsil (la salle avant) dans laquelle les gens s’inclinent devant le Bouddha. La salle avant (Jeonsil) rectangulaire symbolise la terre et la salle principale (Jusil) ronde symbolise le monde du ciel. Dans la salle principale se tient Bouddha d’une expression généreuse assis avec les jambes repliées. Sur les murs, il est entouré de quinze représentations de bodhisattvas, et dix statues de disciples du Bouddha Cakyamuni occupant des niches du mur de la rotonde. Derrière le dos du Bouddha, sur le mur du fond, la beauté d’un avalokitesvara à onze visages nous éblouis.
Date – 2e jour, 1 novembre (mecredi)
Heure Programme en détails
9:30 Départ de HICO
10:00~12:00 Zone historique de Gyeongju
(Daereungwon → Observatoire de Cheomseongdae → Village Gyochon)
12:00~13:00 Déjeuner : Bibimbap
13:00~15:00 Village Gyochon
Expérience des jeux traditionnels coréens et Hanbok (vêtement traditionnel coréen)
Sites touristiques
Cheomseongdae
Le plus ancien observatoire astral existant en Asie
Construit durant le règne de la reine Seondeok (632-647), l’observatoire est un patrimoine permettant d’estimer le niveau de la science de l’époque et cette pierre architecturale est désignée comme Trésor National Nº 31. La partie supérieure est composée de pierres en deux étages sous forme de puit rectangulaire (en caractère chinois 井) et sur laquelle l’appareil d’observation aurait probablement été posé. Cette partie est également devenu un repère de l’orientation (Est, Ouest, Sud, Nord). Dans cette société agricole, l’astronomie jouait le rôle de la prévision météorologique et était également étroitement liée à l’astrologie pour prophétiser l’avenir du pays. On peut donc imaginer à quel point cet observatoire était précieux et bien entretenu. Aujourd’hui, Cheomseongdae est également reconnu comme un objet architectural et apprécié pour sa beauté plastique. Le patrimoine reste aujourd’hui légèrement penché vers le Nord-Est mais sa forme originale est encore bien entretenue.
Dareungwon
La colline abritant l’esprit du cheval du ciel (Cheonma)
Vingt-trois grandes tombes couvertes de pelouses font une linaire douce. De taille ni gigantesque, ni minuscule, ces tombes ressemblent agréablement à la colline d’un village. Rien que par leur aspect, les tombes de mille ans de Silla représentent des objets d’art.  Le paysage nocturne de Dareungwon avec l’illumination mystérieuse est bien sûr magnifique mais celui du matin dans la promenade du chemin et de l’espace entouré de la forêt du pin est encore plus agréable à visiter. Certes, il est agréable de visiter la plus grande tombe du site Hwangnamdaechong avec ses doubles lignes ressemblant au dos d’un chameau et la tombe royale Michu décrite dans la chronique historique de la Corée, le Samguk Sagi (en coréen 삼국사기). Mais la quintessence du site est la tombe Cheonmachong, la seule où l’intérieur est ouvert au grand public. Lors de la fouille de Hwangnamdaechong, une grande quantité de vestiges a été découverte, ce qui a surpris tout le monde.
Le village Gyochon
une Joseon dans la culture Silla
Gyochon, à Gyeongju, est le site qui accueille Gukhak, première université nationale de la péninsule coréenne de l’époque Silla. L’autre raison pour laquelle Gyochon devint si célèbre, est la présence de la vieille maison de la riche famille Choi de Gyeonju qui montra le bon modèle d’un riche. Pendant 12 générations et 400 ans, ils maintinrent 10 000 sacs de céréales – signe de richesse à l’époque – et émirent 9 jinsas – (volontairement) fonctionnaire de dernier rang. En particulier, ils sont connus pour avoir appliqué la « Noblesse oblige » à la coréenne en venant en aide aux pauvres. Actuellement, les habitations de hanok traditionnel sont préservées en grand nombre à Hyanggyo et chez la famille Choi, autour duquel a été restauré et aménagé le village Gyochon comme village de hanoks traditionnels de l’époque Joseon. Regroupant dans ses environs de nombreux vestiges importants de Silla – Cheomseongdae, Wolseong, Gyerim, etc. – il est caractérisé par la concentration d’une culture Joseon au centre d’une culture pleinement Silla.
Date – 3e jour , 2 novembre (jeudi)
Heure Programme en details
9:30 Départ de HICO
10:00~12:00 Centre culturel de Seorabeol
(Journée d’apprentissage des peintures populaires folkloriques de Corée.)
12:00~13:00 Déjeuner : Casserole de champignons
13:00~14:30 Tombe sous-marine du roi Munmu, Gameunsa-ji
15:00~17:00 Temple Golgulsa
Sites touristiques
Munmu daewangneung
une tombe aquatique emplie d’une volonté de protection de la nation
Munmu daewangneung est la tombe aquatique du roi Munmu du royaume de Silla qui accomplit l’unification des trois royaumes de la péninsule coréenne de l’époque. Elle se fait aussi appeler Daewang-am (roche du grand roi). Le roi Munmu fut incinéré suivant un rite bouddhique et ses cendres furent dispersées là suivant sa volonté de vouloir protéger le royaume même après sa mort sous la forme d’un dragon. Sur cette roche distante de la terre ferme de 200m, se trouve un creux, tel un étang, entouré de grandes roches ressemblant à des colonnes. A proximité se trouvent Gameunsaji et Igyeondae.
Gameunsaji
signe de reconnaissance de la grâce du roi père
Gameunsa est un temple que le roi Munmu de Silla commença à construire pour protéger le pays des attaques japonaises par la force de Bouddha. Décédé avant de ne pouvoir l’accomplir, c’est son fils, le roi Sinmun, qui l’acheva dès la deuxième année de son règne. Les dernières volontés de son père Munmu étaient d’être incinéré et de reposer dans la mer de l’Est pour devenir un dragon de la mer protecteur du royaume. Ainsi, il fut placé sur la roche Daewang-am, et pour le remercier de sa grâce, à l’achèvement de Gameunsa, son fils l’appela ainsi, du nom littéral de « temple de remerciement de grâce ».
Golgulsa
temple à l’histoire la plus longue du mont Hamwolsan
Le temple Golgulsa conserve la plus longue histoire des sites historiques du mont Hamwolsan. Il a été aménagé vers le VIe siècle – période la plus prospère de la culture bouddhiste à l’époque Silla – par le saint Gwangyu seong-in et son groupe venus d’Inde. Construit en creusant dans une falaise en roche de trass, il est qualifié de grotte Dunhuang de Corée. A son sommet siège la statue assise de Chilburam Maae, désignée trésor n°581. A l’intérieur de la grotte servant de bâtiment bouddhiste principal, se trouvent des statues variées, des petits apprentis moines jusqu’aux vieux bonzes solennels.
Date – 4e jour , 3 novembre (vendredi)
Heure Programme en détail
9:30 Départ de l’hôtel
10:00~12:00 Visit Yangdong Village
12:00~13:00 Déjeuner
13:00~18:00 Congrès mondial
19:00~21:00 Cérémonie de clôture et dîner
Sites touristiques
Le village de Yangdong
Quintessence de la culture Yangban (classe noble coréenne) (양동마을)
Il s’agit du plus gros village traditionnel en Corée gardant la culture et la nature de l’époque de la dynastie Joseon. Il dispose ainsi de nombreux trésors nationaux, trésors culturels, documents folkloriques etc. On peut savourer la dimension et l’état de préservation du village, le nombre et l’authenticité des patrimoines, et la nature splendide sans oublier les spécificités propres à la région. Selon la théorie géographique du yin et du yang, le village est doté d’une prospérité matérielle et dès le début de l’entrée du village, on peut trouver le clan des maisons de nobles relativement dimensionnées. La toiture en tuile est plus élevée s’il s’agit de la maison de l’ainé d’une famille. Elle est également placée sur un espace plus large vers la crête de la montagne, et d’autres maisons sont également hiérarchisées selon l’ordre des nobles coréens. Les grandes maisons traditionnelles sont bien entretenues.
Événements culturels
  • 1 NOVEMBRE
    Performance artistique traditionnelle dans la région de l'Asie et du Pacifique

    Pour la première fois, le Congrès de l'OWHC aura lieu dans une ville d'Asie et de la région du Pacifique.
    La région Asie-Pacifique est une partie remarquable du monde, car elle montre une grande diversité et, en même temps, des similitudes. Nous avons développé des civilisations miraculeuses de manière indépendante et coopérative.
    Il s’agit d’une performance de célébration du premier Congrès mondial dans la région Asie-Pacifique.

  • 2 NOVEMBRE
    Kushnameh

    Performance de danse basée sur un poème épique persan et une partie d'une histoire mythique iranienne écrite par Ḥakim Iranshān.

    L'histoire porte sur un prince sassanide nommé Abtin ayant immigré avec ses sujets à Silla.

Forum des jeunes professionnels

L'Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM), la ville de Gyeongju et la Commission nationale coréenne pour l’UNESCO sont fiers d’organiser le Forum des jeunes professionnels du patrimoine mondial 2017 sous le thème « Patrimoine et communautés : outils pour impliquer les communautés locales », dans le cadre du 14e Congrès mondial de l'OVPM.

Notre rêve est d'inspirer les jeunes provenant des villes du patrimoine mondial et de les voir participer au futur réseau de l'OVPM. Cela représente un objectif très laborieux et ambitieux. Cependant, afin de léguer de manière créative les valeurs universelles exceptionnelles du patrimoine mondial à la prochaine génération, le monde exige de grands rêves de la part de chacun de nous. Avec votre aide, nous sommes prêts à relever ces défis.

La ville de Gyeongju invite les Jeunes Professionnels des villes membres. Les dépenses locales (inscription, hôtel, transport local en Corée) seront offertes par la ville hôte du 14e Congrès Mondial de l’OVPM.

Si vous êtes intéressés, veuillez cliquer sur « informations générales ».

Forum Kosa
  • Forum coréen de l'Association des étudiants OVPM (Kosa forum)

    Kosa est un réseau scolaire composé de clubs sociaux scolaires des villes membres coréennes.

    Le forum est conçu pour permettre aux adolescents d'échanger des idées et de se sensibiliser à l’OVPM.

    Pour de plus amples informations, voir le clip vidéo ci-dessous.

    https://www.youtube.com/watch?v=_Ni7ZHPuqF8

Atelier des journalistes
  • Atelier des journalistes
    (31 oct. de 9h à 15h)

    Cet atelier sera mené pour les journalistes sur le rôle des médias dans la sensibilisation du public concernant la conservation et la protection du patrimoine mondial dans leur ville.

    Cette fois, nous inviterons activement des journalistes des nouveaux médias (blogs, YouTube etc.).

Session spéciale
  • 31 octobre (13:00-16:00)Atelier de renforcement des capacités pour les membres potentiels des villes avec des propriétés sur la liste provisoire

    Cet atelier spécial, qui sera organisé par l'ICOMOS Corée (Conseil international des monuments et des sites), permet aux membres potentiels des villes de l'OVPM d’apprendre leurs rôles et leurs stratégies à partir d’exemples détaillés de partout dans le monde.

  • 3 novembrePatrimoine de pointe :
    technologie et patrimoine numériques

    Vise à présenter des résultats innovants, des projets de recherche et des applications dans le domaine de la numérisation, de la documentation, de l'archivage, de la représentation et de la préservation du patrimoine culturel mondial tangible et intangible.